/

Meilleurs vœux 2021 !

2021 est l’année des 40 ans des Captifs… depuis 40 ans, c’est grâce à votre soutien fidèle que Aux captifs, la libération rencontre et accompagne les personnes de la rue chaque jour : MERCI ! Recevez tous les vœux de l’association que cette vidéo exprime au travers des voix de captifs en voie de libération : personnes accompagnées, bénévoles, salariés et administrateur !

Bonne année et bon visionnage !

/

Présentation de Valgiros en images !

Situé en plein cœur de Paris depuis 2010, le Centre d’Hébergement de Stabilisation (CHS) Valgiros peut héberger 21 personnes accueillies et 10 bénévoles, socialement insérés qui possèdent une activité professionnelle en journée et souhaitent donner le reste de leur temps pour les autres résidents.

Ce vivre ensemble entre les bénévoles et les sans-abris fait l’originalité de ce projet pilote. La mixité sociale facilitant la réinsertion de personnes en situation d’exclusion.

/

Les Captifs vous souhaitent un très joyeux Noël !

Cette année, les circonstances sanitaires ont rendu la célébration des traditionnelles fêtes de Noël aux Captifs un peu plus compliquée à mettre en place. Cependant, toutes nos antennes ont pu les maintenir, à l’image de l’Espace Marcel Olivier qui a organisé son traditionnel repas de Noël. Dans une ambiance chaleureuse, les personnes accueillies ont pu se retrouver pour un moment d’échange et de partage. La matinée s’est terminée par la remise de cadeaux préparés par des enfants d’écoles du quartier.

 

Merci à la Fondation Notre Dame pour ce beau reportage !

/ / /

« Vous Nous Étonnez » Témoignage d’Alexandra Chapeleau

Merci Le Jour du Seigneur pour ce beau témoignage d’Alexandra qui anime l’atelier d’écriture dans notre antenne de l’Immaculée Conception à Paris 12ième.

Extrait d’une émission dédiée à la figure spirituelle de Madeleine Delbrel diffusée le dimanche 6 décembre.

/

Paroles de bénévoles aux Captifs

 

Aux captifs, nous ne sommes rien sans l’aide de nos bénévoles. Chaque année, nous accueillons quelques 50 nouveaux bénévoles. Des personnes de tous les âges s’engagent, en journée ou en soirée, dans tous les secteurs de Paris. Tournée-rue, permanences accueil, sorties et ateliers, soutien administratif … les missions sont possibles et variées !

 

La place des bénévoles dans l’association

 

L’association a grandi et changé depuis 1981. A l’époque, il n’y avait que des bénévoles, mais avec les années, nous avons fait appel à des travailleurs sociaux pour proposer un accompagnement plus complet.

Cependant, le rôle des bénévoles reste essentiel pour les personnes rencontrées et pour notre association : leur présence et leur témoignage nous rappellent sans cesse cette priorité de la gratuité de la relation sur la prestation.

Les bénévoles aux Captifs participent activement à la vie de l’association et sont présents à tous les niveaux de décision, de l’antenne au conseil d’administration. Être bénévole c’est partager des moments uniques, créer des liens forts, apporter une présence bienveillante et vivre une expérience enrichissante !

 

 

Nous avons besoin de votre aide !

 

Les Captifs ont besoin de vous pour continuer à écrire cette belle aventure et assurer une présence fondamentale auprès des personnes en situation de précarité ou de prostitution. Pourquoi faire du bénévolat aux Captifs ? Pour vivre une rencontre porteuse d’espérance. Devenir bénévole chez nous, c’est aller vers les personnes dans la rue ou les accueillir dans nos antennes ; c’est faire un chemin avec elle, les accompagner. Nous recherchons également des personnes qui souhaitent partager des talents particuliers avec elles (bricolage, informatique, jardinage, peinture, chant, partage d’évangile…) ou mettre leurs compétences au service de l’association (collecte de fonds, photos, juriste, comptabilité, recrutement…).

Un parcours de formations est proposé pour débuter et continue tout au long de votre engagement bénévole.

 

 

Témoignages de nos bénévoles

 

« Ce que je vis en tant que bénévole n’est pas descriptible, il faut le vivre. Ce sont des relations uniques et tellement belles » Marie

« Au début, je ne savais pas quoi dire aux femmes en situation de prostitution. Je croyais que je ne pourrais pas leur parler de leur travail » Solange

« Quand j’arrive aux Captifs, j’ai les mains nues et quand je repars, j’ai le cœur plein de joie » Ngân

 

/

Immersion en images dans la coloc’ solidaire portée par Aux captifs, la libération

 

A Valgiros, CHS (Centre d’Hébergement de Stabilisation) porté par l’association, les résidents qui font toute l’âme de la coloc’ ont des parcours très divers :

 

– Les résidents bénévoles ont de 25 à 70 ans ! Ils viennent vivre un temps de fraternité et de solidarité avec des personnes victimes d’exclusion ou de marginalisation. Ils habitent avec elles et partagent leur vie quotidienne, contribuant ainsi à leur reconstruction personnelle.

– Les résidents accueillis ont des profils très variés : âge, parcours, origine … Tous ont connu, pour des raisons diverses, une période d’exclusion plus ou moins longue.

 

Merci à KTO Télévision Catholique pour ce beau reportage !

/

Documentaire – « Le cri de la rue »

– Documentaire TV –

Entrez au coeur de nos actions sur le terrain, auprès des personnes en situation de précarité ou victimes d’exploitation sexuelle, avec ce documentaire « Le cri de la rue ».

Merci à Télévision Sel + Lumière pour ce film !

KTO « Coronavirus : Des chrétiens auprès des SDF »

Les personnes en situation de précarité souffrent énormément de cette période de confinement. Notre association continue à les accompagner tout en s’adaptant afin de garantir la sécurité de tous. 

/

Vous nous étonnez : Mickaël, bénévole

Découvrez le portrait de Mickaël, bénévole au sein de l’association. Chaque mercredi soir, il part en maraude dans le quartier de la gare du Nord de Paris à la rencontre de sans-abris pour créer un lien avec eux et les aider.

/

« La rencontre avec les plus démunis n’est possible qu’avec les mains vides » – Thierry des Lauriers

Lors d’un séjour à Paray-le-Monial, Thierry des Lauriers le Directeur de l’association a cherché à annoncer la tendresse de Dieu aux plus démunis.