L’espace Marcel Olivier : l’accompagnement à prendre soin de soi

Quand une personne veut agir sur ses pratiques de consommation d’alcool (échanger à ce sujet, modifier ou arrêter ses consommations), elle se retrouve souvent seule et mal informée sur les différentes options qui s’offrent à elle. Même sans avoir entamé de parcours de soin en addictologie elle peut avoir envie ou besoin d’échanger autour de la question de ses consommations. Aux Captifs, la Libération a choisi une autre voie que l’approche purement médicale pour faire émerger une demande de suivis dans un accompagnement addictologique : l’entraide, la convivialité, la confiance mutuelle, la « fraternité Captifs »… C’est sur ces grands principes que s’est construit l’Espace Marcel Olivier.

 

 

Pourquoi un tel lieu ?

 

L’Espace Marcel Olivier est un lieu thérapeutique et addictologique non médicalisé. Cette espace offre convivialité, entraide, soutien, partage, accompagnement et sécurisation des pratiques de consommation d’alcool. Il est destiné aux personnes en situation de grande précarité qui rencontrent des difficultés avec l’alcool. L’association a fait le constat que ces personnes sont doublement stigmatisées :

  • Par leur condition de vie à la rue;
  • Par l’image négative que renvoie une personne consommatrice d’alcool 

L’alcool peut, dans une période de vie, être une « béquille » indispensable à des personnes pour faire face à leurs difficultés quotidiennes, supporter la vie à la rue, leurs traumatismes… Pourtant l’alcool est souvent interdit dans les lieux qui accueillent, hébergent, accompagnent des personnes en difficultés. Ce constat vaut également pour les lieux de soins.

Leur « béquille » leur étant confisquée à l’entrée, ces personnes sont particulièrement exclues (ou s’auto excluent) des dispositifs de droit communs. Elles sont mises en difficultés dans leurs accompagnements sociaux, médico-sociaux et sanitaire.

Depuis plus de 30 ans, l’association a développé une expertise dans la création du lien, de l’Aller-vers et dans l’accompagnement des personnes en situation de grande précarité. S’appuyant sur cette expertise Les Captifs ont créé l’Espace Marcel Olivier. Il accueille la personne dans sa globalité, avec ses consommations d’alcool, ses difficultés mais aussi ses potentialités… Être acceptée entièrement, sans jugement, permet à la personne de développer un lien de confiance avec l’équipe et les pairs de l’EMO. C’est une condition indispensable pour qu’elle libère sa parole sur ses consommations d’alcool et engage une démarche de maîtrise de ses consommations permettant d’en limiter les risques. Cette étape est indispensable pour que la personne puisse éventuellement engager un parcours vers le soin.

L’objectif du lieu est avant tout de permettre à la personne d’améliorer sa qualité de vie et de retrouver sa dignité et sa place dans la société.

 

Pour qui ?

L’Espace Marcel Olivier a d’abord été pensé pour les personnes qui accédaient à un centre d’hébergement après un parcours de sevrage (cure et soins de suite). Un des moments charnières de ce parcours est celui où la personne sort du soin. Elle se retrouve la plupart du temps isolée et sans activité, sans avoir résolu les problématiques intérieures qui ont pu la mener à la rue et à adopter des consommations d’alcool à risque.

L’Espace Marcel Olivier a rapidement élargi son public cible. Il s’est ouvert à des personnes vivant encore à la rue, n’ayant pas de projet de soin bien défini, pour qui l’arrêt de l’alcool n’est pas envisagé mais qui souhaitent toutefois s’informer, trouver un soutien sur cette question de l’alcool.  

Ainsi l’Espace Marcel Olivier s’adresse aujourd’hui à toutes personnes en situation de grande précarité, vivant à la rue ou non, ayant entamé ou non un parcours de soin, ayant fait le choix d’un arrêt total de ses consommations ou souhaitant juste agir sur celles-ci sans pour autant les arrêter complètement.

 

 

Parcours de soin et accompagnement

Que trouve-t-on à l’Espace Marcel Olivier ?

 

Un lieu où les personnes peuvent :

  • Se poser, se reposer, en dehors de la rue et tisser un lien de confiance avec une équipe pour une écoute bienveillantes.
  • Consommer de l’alcool dans un cadre sécurisé et accompagné pour progressivement agir sur leurs consommations et en limiter les risques.
  • Initier un accompagnement addictologique et psychosocial.
  • Trouver un soutien pour éviter une rupture ou une rechute, pour celles qui ont engagé un parcours de soin.
  • Bénéficier d’activités de dynamisation co-construites avec les personnes accueillies (sorties, séjours, art thérapie, groupe de parole…).

Le soutien apporté par l’Espace Marcel Olivier permet aux personnes d’être d’avantage disponible pour élaborer et mettre en œuvre un projet de vie dans le cadre d’un accompagnement global en lien avec leur référent, qu’il soit interne ou externe aux Captifs…

 

Ce projet bénéficie du soutien financier de la Fondation Bettencourt Schueller qui souhaite ainsi contribuer à la consolidation d’un accompagnement dans la durée des personnes sans-abri alcoolodépendantes. 

 

Découvrez nos actions et pour les personnes souffrant d’addictions :