Zéphyr : les Captifs participent à un record du monde !

Mongolfière record du monde Zéphyr, c’est un ballon révolutionnaire puisqu’il est habitable mais également capable de voler sans interruption ! Du jamais vu et un projet extrêmement novateur, qui soutient 3 associations : Zebunet, La Guilde et Aux captifs, la libération, et auquel les femmes de l’atelier couture Bakhita ont participé.

Grâce au soleil, le ballon peut voler et ne laisse aucune trace dans l’atmosphère et donc aucune pollution, ce qui permet de récolter des données scientifiques, qui étaient jusqu’ici totalement hors de portée. Cet été, Zéphyr va effectuer le vol le plus long de l’histoire et donner vie à une aventure extraordinaire : portés par les vents, deux pilotes passeront 30 jours sans escale, suspendus entre 100 et 8000 mètres au-dessus de l’Europe, de l’Arctique et de l’Amérique !

Si ce ballon pourra bientôt voler, c’est en grande partie grâce au travail des femmes de l’atelier couture Bakhita, qui ont réalisé puis cousu sa partie inférieure. Le vol d’essai et le décollage, qui ont eu lieu à Pâques, furent d’ailleurs un grand succès !

Bon vol !

Pour suivre leurs aventures c’est ici.

 

Du 19 avril au 17 mai 2018: la Comédie des Ternes joue pour les Captifs

La Comédie des Ternes 2018  se produit au profit des Captifs!

 

Pour ses 30 ans, La Comédie des Ternes vous joue « le Dindon » de Feydeau du 19 avril au 17 mai à l’espace Saint Pierre de Neuilly (121 avenue Achille Perreti, Neuilly sur Seine). Les représentations ont lieu à 20h30, sauf le dimanche 22 avril (après-midi):

  • Jeudi 19 avril
  • Vendredi 20 avril
  • Dimanche 22 avril
  • Mercredi 25 avril
  • Jeudi 26 avril
  • Vendredi 27 avril
  • Mercredi 2 mai
  • Jeudi 3 mai
  • Mardi 15 mai
  • Mercredi 16 mai
  • Jeudi 17 mai

 

La Comédie soutiendra la projet d’activités de dynamisation et de séjours d’été pour les personnes en grande précarité accueillies dans notre antenne de Sainte Jeanne de Chantal (Paris 16ème).  

Par ici les réservations ! 

Suivez l’évènement sur facebook ici

Paris, 1896. Pontagnac, coureur invétéré de jupons, a pour habitude de suivre les femmes dans la rue… et parfois même jusque dans leur salon. Mais lorsqu’il se retrouve chez Lucienne, c’est sans savoir que celle-ci n’est autre que la femme de son ami Vatelin…
Un mari pris au piège du chantage de son ancienne maîtresse, des épouses qui jurent de rendre la pareille à leurs maris infidèles, un célibataire fou amoureux de la femme de son meilleur ami, un anglais de Marseille et son excentrique épouse, un médecin militaire à la retraite dont la femme est sourde comme un pot, une cocotte qui use de ses charmes, une soubrette qui ne se laisse pas conter fleurette, un vieux serviteur un peu trop familier… Maris, épouses, amants et maîtresses se croisent et s’affrontent dans ce joyeux vaudeville… mais qui sera le dindon de la farce ?

 

 

 

26 mai 2018: Formation « Servir le frère »

Repas SDF ©Sophie BrandstromDans le cadre des Rendez-vous de l’École Cathédrale, 6 intervenants nous invitent à réfléchir à la place du plus petit, frère du Christ, dans nos communautés et dans notre société. Les thèmes traités lors de ces formations et la compétence reconnue des intervenants seront certainement pour vous, qui êtes au plus près des personnes en difficulté, une source d’enrichissement.

Ces 6 matinées de formation « Servir le frère » ont lieu au Collège des Bernardins le samedi matin de 9h30 à 12h30 et sont ouvertes à tous. Chaque séance est indépendante des autres. La prochaine formation aura lieu le samedi 26 mai 2018 de 9h30 à 12h30, et c’est le Père Etienne Grieu qui interviendra sur le thème : «Les plus pauvres vont-ils changer le visage de l’Eglise ? ».

Jésuite, le Père Etienne Grieu enseigne la théologie au Centre Sèvres. Très impliqué dans Diaconia, membre de la Pierre d’Angle, Fraternité Quart Monde, il est auteur de « Un lien si fort – Quand l’amour de Dieu se fait diaconie », et de « Une foi qui change le monde ».

Téléchargez le programme des 6 séances,  et inscrivez-vous sur ce lien

 

 

1er et 16 juin : Bakhita, l’atelier couture des Captifs fait son défilé de mode !


Après des heures à dessiner des patrons, sélectionner des tissus et coudre les pièces, la saison des défilés est prête à démarrer !

Venez découvrir ces jolies créations et partager avec nous ces moments de fraternité.

Plusieurs dates vous sont proposées :

 

Vendredi 1er juin : au Dorothy, 85 bis rue de Ménilmontant 75020 Paris. Vernissage de l’atelier à 19h et défilé de mode à 20h.

Samedi 16 juin : Carreau du Temple, 2 rue de Perrée 75003 Paris. Défilé de mode à 14h30.

 

Nous vous attendons avec impatience !

 

Du 8 au 11 juin : Chemins de Fraternité

Du 8 au 11 juin à Lourdes, les Captifs participent aux Chemins de Fraternité, accompagnés par Mgr Benoist de Sinety, vicaire général, et organisés par le Vicariat pour la Solidarité du Diocèse de Paris.

Ce pèlerinage s’adresse aux personnes victimes de solitude, de précarité ou d’exclusion, aux paroissiens souhaitant accompagner ces personnes et vivre un temps de prière, de réconciliation et de partage fraternel, ainsi qu’à tous les bénévoles désirant accompagner et aider.

Au programme de ce pèlerinage, les participants assisteront à plusieurs temps forts tels que : la procession mariale, le Chemin de croix, la réconciliation, le partage de la parole, des temps festifs et des célébrations.

« Ici à Lourdes, j’ai quitté la Terre pour découvrir un autre monde, celui de l’amour » Roger, lors du séjour à Lourdes en avril 2018.

En librairie: « De la rue au monastère »

Paru le 4 avril 2018: « De la rue au monastère » par Alexandre Duyck

 

La rencontre improbable entre des prostituées de Paris et des moines du sud de la France : un récit bouleversant, rempli d’humanité

De la rue au monastère - Alexandre DuyckAlexandre Duyck est bénévole aux Captifs dans notre antenne Saint-Leu Saint-Gilles (Paris 1er). Le livre « De la rue au monastère » paru le 4 avril aux Editions Bayard raconte la rencontre la plus improbable qui soit. Celle de femmes se prostituant rue Saint-Denis à Paris et d’hommes vivant reclus dans l’abbaye d’En Calcat dans le département du Tarn. Il dévoile la force de ces séjours passés tous ensemble où les femmes peuvent se raconter comme jamais auparavant. Cet ouvrage montre leur capacité à se retrouver en tant que femmes et non plus en tant que « prostituées ». Après avoir connu le pire (comme l’esclavage sexuel), elles retrouvent auprès des moines, intégrité et dignité.
On découvre aussi des personnages inoubliables, comme soeur Solange, bénévole de l’association Aux Captifs, la Libération, qui depuis des années emmène des prostituées au monastère, y compris des transexuelles. « Avec nous, elles retrouvent une relation saine avec des hommes et ceci constitue notre plus grande joie » résume Frère Daniel.

Écrit comme un journal de bord, ce récit étonne et bouleverse.

Alexandre Duyck a présenté son livre sur Radio Notre Dame dans l’émission « Rencontre » avec Marie-Leila Coussa le 4 avril 2018

Découvrez également le ressenti de RCF Radio suite à la lecture de cet ouvrage.

 

Acheter le livre

 

« Un jour, une femme a dit à Solange: ‘Dans la rue, quand je me prostitue, je vis à côté de mon corps. Ici, chez les moines, j’ai retrouvé mon corps’. »

16 mai 2018: Soirée de la mission 3

Soirée de la mission - Engagement bénévoleEn partenariat avec FIDESCO, Le Rocher, Lazare, l’Association Pour l’Amitié et Apprentis d’Auteuil, les Captifs ont organisé la 3ème édition de la Soirée de la Mission  le mercredi 16 mai dernier,  11 place du Cardinal Amette – 75015 Paris. 

Cette soirée visait à donner envie aux étudiants, jeunes pro et autres personnes motivées, de s’engager au service d’autrui, simplement, ici ou ailleurs. La soirée s’est déroulée en deux parties : une table-ronde animée et des témoignages pour mieux comprendre les clés et les joies de l’engagement, puis un temps de forum et d’échanges. 

Cette année 4 intervenants ont donné leur témoignage sur le thème: « S’engager: donner ou recevoir » lors de la table ronde qui était animée par Antoine-Marie Izoard (Famille Chrétienne): Romain Allain-Dupré, Thibault de Lorgeril, Marie de Saint Chéron, ainsi que Eric Molinié (Secrétaire Général de Dalkia et Président de la Commission Ethique et déontologie du groupe EDF). 

Les différentes associations ont chacune tenu un stand lors du temps d’échanges/forum autour d’un buffet. Coopération internationale, maraudes, coloc’ solidaire, présence en cités … Il y en avait pour tous les goûts, merci à tous pour votre participation !

 

Téléchargez l’affiche de l’événement. 

 

 

 

13 avril 2018: concert « L’Autre saison »

Yan LevionnoisL’association « Les Margéniaux », avec le collectif d’artistes Les Dissonances, sous la direction de David Grimal, offre des concerts de musique classique au profit des personnes de la rue. Aux captifs, la libération bénéficie d’une partie des dons collectés. Les concerts ont lieu à l’Eglise Saint Leu Saint Gilles (92 rue Saint Denis – 75001 Paris) et l’entrée est libre. Une quête est proposée durant le concert. 

Le prochain concert de la saison 2017-2018 aura lieu le vendredi 13 avril 2018 avec une carte blanche à Yan Levionnois (violoncelle): Rimbaud-Britten. Passionné par la poésie d’Arthur Rimbaud, il nous entraînera dans un spectacle mêlant les poèmes de ce dernier aux Suites pour violoncelle seul de Benjamin Britten, et dans lequel il assure également le rôle de récitant.

Premier prix des concours internationaux “André Navarra” et “In Memoriam Rostropovitch”, Yan Levionnois a également obtenu deux prix spéciaux lors du dernier concours Rostropovitch, dont celui de la “personnalité la plus remarquable”, et a été nommé aux Victoires de la Musique 2011, dans la catégorie “révélation soliste instrumental”

 

Fin 2003, après un émouvant concert de Noël, une belle idée germe dans l’esprit de David Grimal : partager la musique classique avec les plus démunis. En 2010, les concerts se multiplient et donnent naissance à l’Autre Saison des Dissonances. Conçue comme une série de cartes blanches, l’Autre Saison programme des artistes de divers horizons. Grâce à la générosité des artistes et des spectateurs, l’Autre Saison a permis d’aider des centaines de personnes à sortir de la rue.

 

Voir l’agenda complet de la saison 2017-2018

 

 

6 avril 2018: Fête rue « Rires et chansons »

Fête-rue2Comme chaque année, l’association a organisé sa fête rue annuelle, le vendredi 6 avril à la crypte de la paroisse Notre Dame du Perpétuel Secours (Paris 11ème). Cette fête annuelle est l’occasion pour les personnes accueillies, les bénévoles et les salariés de se réunir tous ensemble pour un moment convivial et festif autour d’un repas.

Après un temps de détente autour d’un cocktail et d’animations sur le thème « Rires et chansons », un plat « jumbalaya » a été servi lors du repas et des femmes victimes de traite accompagnées par l’association ont présenté un spectacle-danse racontant leur histoire qui fut un succès ! Après le repas, l’ambiance était au rendez-vous sur la piste de dance. Le temps d’une soirée, la grande famille des Captifs était réunie pour ce rendez vous annuel unique. 

 

« C’était magique d’oublier le temps d’une soirée, les rôles que chacun joue dans sa vie, loin des trottoirs de la mendicité ou de la prostitution, on était des êtres humains qui se rencontrent pour parler, manger, danser… », Marie-Eve-bénévole

Nouvel Accueil de jour près de la gare du Nord

Dernière ligne droite pour permettre la réalisation des travaux !

 

Nous souhaitons rénover les bureaux de notre espace solidarité insertion « Chez Monsieur Vincent » servant au suivi et à l’accompagnement socioprofessionnel de meilleure qualité auprès de notre public cible, les « grands cassés ». 

C’est pourquoi, avec l’aide de la plateforme Les Petites Pierres nous faisons appel à votre générosité pour réaliser ce projet. 

Ce projet a pour but :

  • d’aménager et rénover les bureaux pour le suivi individuel, afin de préserver l’intimité des usagers « Chez Monsieur Vincent »,
  • de créer une salle de réunion pour l’accompagnement professionnel des plus démunis,
  • d’aménager l’espace domiciliation pour respecter la confidentialité des personnes accueillies. 

 

Accueil de jour pour SDF