Été 2019: les séjours de rupture

Pendant quelques jours à l’occasion d’un voyage, accompagnées de bénévoles et de salariés, les personnes accueillies en grande précarité et les personnes en prostitution réapprennent à vivre en société, à tenir un logement (faire la cuisine, faire son lit…), à vivre un temps de vacances et de socialisation. Les séjours de rupture sont organisés tout au long de l’année, notamment l’été où les séjours au grand air permettent aux personnes de couper avec l’univers asphalté de la capitale.

 

Les thèmes des séjours sont très variés en fonction des besoins d’accompagnement des personnes : travail sur soi par le biais de l’art-thérapie; objectif sportif (ski, parapente, randonnée), culturel (visite des châteaux de la Loire, du Mont Saint Michel), artistique ou spirituel (pèlerinage à Rome); gratuité d’un temps de vacances « comme les autres » ou insertion professionnelle, etc.

Lire aussi notre page dédiée aux séjours de rupture

 

« Ce temps de vacances permet à chacun de mieux discerner ses talents et ses capacités, et de pouvoir les travailler. Pendant les séjours, nous restons attentifs à ce que chacun puisse trouver sa place et surtout, nous valorisons les efforts de chacun », Susana. 

17 au 21 juin : La Cordée du Ciel – Journal de Bord

Objectif de la collecte atteint : du bitume au sommet de la montagne, aidez des personnes de la rue à gravir le Massif des Écrins !

 

Objectif atteint pour La Cordée du Ciel ! 👏

Merci infiniment pour vos participations, nous avons atteint notre objectif ! Grâce à vos dons via la collecte en ligne ou bien par chèque, la petite équipe ira faire l’ascension du sommet des Rouies du Massif des Écrins !

C’est une joie immense que ce projet voit le jour et c’est entièrement grâce à vous tous et à votre générosité.

———————————————————————————————————————–

L’association aide depuis 1981 les personnes de la rue à se reconstruire, en faisant tomber les barrières qui entravent le processus de sortie de rue : barrière de la langue, mauvaise estime de soi ou encore isolement communautaire.
 
Par l’ascension du Massif des Écrins (Hautes-Alpes) et du défi incroyable (3600 mètres) qu’il symbolise pour les personnes en situation de précarité, le but de ce projet unique et insolite est de leur redonner un nouveau souffle de vie et le désir de s’en sortir.
 
Le projet consiste à préparer un groupe de 12 personnes de la rue et leurs accompagnateurs, dans l’ascension du Massif des Écrin qui se déroulera du 17 au 21 juin 2019.
 
Ce défi sportif et solidaire part d’une triple conviction : 
  • Croire en leur capacité à se dépasser
  • Croire en leur potentiel à traverser une épreuve que d’autres redoutent
  • Croire en ceux que personne ne penserait capable

 

 

La Cordée du Ciel a débuté, découvrez son journal de bord ci-dessous : 

 

JOUR 1 – 17 juin 2019

C’est parti ! L’équipe de Paris est arrivée et va rejoindre celle de Lyon ! Début de l’entraînement immédiatement pour se familiariser avec la montagne et relever cet extraordinaire défi de l’ascension du sommet des Rouies du Massif des Écrins dans les Hautes-Alpes 

On a trop hâte de vivre cela avec vous jour après jour, et ce jusqu’à vendredi !

Merci pour vos encouragements, on va en avoir besoin 😅

 

 

 

JOUR 2 – 18 juin 2019

En route pour l’entraînement ! Cet après-midi, c’est randonnée et on est plus que motivés !

Le soleil est au rendez-vous, espérons que ça dure 

 

 

 

JOUR 3 – 19 juin 2019

Comme chaque jour, l’entraînement continue ! Petite pause déjeuner bien méritée pour reprendre des forces avant de continuer la montée 

Nous en somme déjà à la moitié du séjour, on approche de la grande étape finale ..

 

 

JOUR 4 – 20 juin 2019

Demain c’est le grand jour .. Nous sommes donc en route pour le refuge dans lequel nous passerons la nuit. 
Ce soir on se couche tôt car le réveil sonnera à 4h ..!

Vivement le départ vers le sommet, nous sommes prêts à relever le défi 💪

 

 

JOUR 5 – 21 juin 2019 

Défi relevé !! C’était un séjour extraordinaire et nos têtes sont remplies de magnifiques souvenirs !

Merci à tous pour vos encouragements et votre soutien, on l’a fait ! 👏

 

 

Merci infiniment à Jean-Pierre, Natalène, Constantin, Blandine, Anaïs, Anne-Catherine, Héloïse, Clément, Fabienne, Flore, Louis, Henry,  Arno, Véronique, Caroline, Nico, Blandine, Marie-Line, Alix, Yves, Véronique, Isabelle et Thomas pour leur participation qui a permis à ce séjour extraordinaire de voir le jour ! 

Défilés et ventes privées de l’atelier Bakhita Paris !

La saison estivale approche à grands pas et après des mois de confection, l’atelier Bakhita Paris vous a révélé ses nouvelles créations !

 

Merci à tous pour votre présence et vos nombreux achats. A très vite ! 

 

Dates passés : 

  • Samedi 18 mai à 17h20 : défilé de l’ancienne collection dans le quartier Jourdain, Place des Rigoles
  • Mardi 21 mai à 19h : ventes privées au Dorothy (85 bis Rue de Ménilmontant, 75020 Paris). Inscriptions par mail à contact@atelierbakhita.fr jusqu’au 21 mai à midi.
  • Samedi 15 juin de 16h à 16h30 : défilé lors de la Fête de la Récup’
  • Mardi 18 juin de 18h à 20h : ventes privées à l’antenne Saint Leu – Saint Gilles (92 rue Saint Denis, 75001 Paris)

22 au 25 août : Universités d’Eté de la Ste-Baume

En partenariat avec les Captifs, les Universités d’Été de la Sainte‑Baume aborderont le thème essentiel de la pauvreté au cours de leur 9ème édition. Qu’est-ce que la pauvreté ? Un chrétien doit l’aimer ou la fuir ? Quelle est la place des différents acteurs dans la lutte contre la pauvreté ? 

Avec nos intervenants, nous essaierons de tracer des chemins pour l’action préférentielle pour les pauvres. Du jeudi 22 au dimanche 25 août, dans le cadre majestueux de la Sainte-Baume.

+ d’infos et inscriptions : uesb.fr.

7 mai 2019 : Merci Jean Vanier

Jean Vanier de l'Arche rencontre Aux Captifs, la libération

Jean Vanier, fondateur de l’Arche s’est éteint cette nuit à Jeanne Garnier.

Nous avions été 70 bénévoles et salariés à le rencontrer à Trosly où il vivait le 15 novembre 2015. Nous en avions tous été profondément marqués. Il sera toujours pour nous, Captifs, un enseignant pour rencontrer les plus fragiles. N’hésitons pas à continuer à nous laisser enseigner par lui.

Que le Seigneur l’accueille dans sa maison, qu’il soit loué pour la vie de Jean et l’œuvre de l’Arche ; que la tendresse, à laquelle Jean nous invitait sans cesse, soit plus présente dans notre monde.

Le plus important , ce n’est pas de faire des choses pour les personnes qui sont pauvres et en souffrance, mais d’entrer en relation avec elles, et de les aider à trouver confiance en elles et découvrir leurs propres dons. » Jean Vanier.

Dominique, infirmière bénévole aux Captifs sur France 2

Le dimanche 31 mars 2019, Dominique, bénévole infirmière à l’antenne de l’association de Paris 10 – ESI, nous partageait un extrait de son quotidien auprès des personnes en situation de précarité.

Découvrez-la dans l’émission Le Jour du Seigneur, diffusée sur France 2.

/

Maryse Lépée sur France 2

Le dimanche 17 février 2019, Maryse Lépée, Présidente des Captifs, était présente dans l’émission le Jour du Seigneur, diffusée sur France 2. 

La vidéo nous fait part de sa réaction suite à un extrait « scandaleux » des Lectures du jour.

Avec l’aimable autorisation de l’émission le Jour du Seigneur

Priez avec nous sur Hozana

Nous venons de créer une communauté de prière sur le site Temps de prière aux CaptifsHozana, et nous serions ravis de vous y retrouver ! 

 

Hozana est une association qui permet à chacun d’aider ses frères et de se rapprocher de Jésus, par la création d’une vaste communauté de prière autour de propositions spirituelles (intentions, méditations, formation à la prière, etc.). 

 

Retrouvez notre communauté de prière en cliquant ici !

Chaque lundi à 17h, nous y publions soit des actualités relatives à l’association, des paroles de la rue, des citations de notre fondateur Patrick Giros et bien d’autres choses. Rendez-vous donc, lundi prochain ! 

Zéphyr : les Captifs participent à un record du monde !

Mongolfière record du monde Zéphyr, c’est un ballon révolutionnaire puisqu’il est habitable mais également capable de voler sans interruption ! Du jamais vu et un projet extrêmement novateur, qui soutient 3 associations : Zebunet, La Guilde et Aux captifs, la libération, et auquel les femmes de l’atelier couture Bakhita ont participé.

Grâce au soleil, le ballon peut voler et ne laisse aucune trace dans l’atmosphère et donc aucune pollution, ce qui permet de récolter des données scientifiques, qui étaient jusqu’ici totalement hors de portée. Cet été, Zéphyr va effectuer le vol le plus long de l’histoire et donner vie à une aventure extraordinaire : portés par les vents, deux pilotes passeront 30 jours sans escale, suspendus entre 100 et 8000 mètres au-dessus de l’Europe, de l’Arctique et de l’Amérique !

Si ce ballon pourra bientôt voler, c’est en grande partie grâce au travail des femmes de l’atelier couture Bakhita, qui ont réalisé puis cousu sa partie inférieure. Le vol d’essai et le décollage, qui ont eu lieu à Pâques, furent d’ailleurs un grand succès !

Bon vol !

Pour suivre leurs aventures c’est ici.

 

En librairie: « De la rue au monastère »

Paru le 4 avril 2018: « De la rue au monastère » par Alexandre Duyck

 

La rencontre improbable entre des prostituées de Paris et des moines du sud de la France : un récit bouleversant, rempli d’humanité

De la rue au monastère - Alexandre DuyckAlexandre Duyck est bénévole aux Captifs dans notre antenne Saint-Leu Saint-Gilles (Paris 1er). Le livre « De la rue au monastère » paru le 4 avril aux Editions Bayard raconte la rencontre la plus improbable qui soit. Celle de femmes se prostituant rue Saint-Denis à Paris et d’hommes vivant reclus dans l’abbaye d’En Calcat dans le département du Tarn. Il dévoile la force de ces séjours passés tous ensemble où les femmes peuvent se raconter comme jamais auparavant. Cet ouvrage montre leur capacité à se retrouver en tant que femmes et non plus en tant que « prostituées ». Après avoir connu le pire (comme l’esclavage sexuel), elles retrouvent auprès des moines, intégrité et dignité.
On découvre aussi des personnages inoubliables, comme soeur Solange, bénévole de l’association Aux Captifs, la Libération, qui depuis des années emmène des prostituées au monastère, y compris des transexuelles. « Avec nous, elles retrouvent une relation saine avec des hommes et ceci constitue notre plus grande joie » résume Frère Daniel.

Écrit comme un journal de bord, ce récit étonne et bouleverse.

 

 

Acheter le livre

 

« Un jour, une femme a dit à Solange: ‘Dans la rue, quand je me prostitue, je vis à côté de mon corps. Ici, chez les moines, j’ai retrouvé mon corps’. »