L’espace Marcel Olivier : l’accompagnement après le soin addictologie

Un des moments charnières du parcours de soin est celui où la personne sort du soin : les personnes se retrouvent la plupart du temps isolées et sans activités, sans avoir résolu les problématiques intérieures, qui ont pu les mener à la rue. Aux captifs, la libération a choisi de passer par d’autres biais pour faire émerger la demande de suivi dans l’accompagnement addictologie : la convivialité, la « fraternité captifs ». C’est la naissance de l’Espace Marcel Olivier, pour les personnes sortant de soin.

 

 

Parcours de soin et alcoolismeL’après parcours de soin

 

Ce lieu est destiné aux personnes qui ont connu l’exclusion sociale, qui ont entamé un parcours de soin (entendu comme un sevrage et une post cure) et qui sortent de ce parcours en ayant retrouvé un hébergement. Après une période de soin, les personnes se retrouvent souvent isolées et risquent alors de se ré-alcooliser de manière  incontrôlée. Pendant la période de soin,  elles ont eu le temps de prendre soin d’elles, de rompre avec la rue et de retrouver une vie sans le produit. Elles se sont stabilisées. Au moment où elles en sortent, un travail plus approfondi est possible. Or le programme d’accompagnement en addictologie dans sa première phase ne proposait à cette étape cruciale qu’une orientation vers un CSAPA (Centre de soin d’accompagnement et de prévention en addictologie), un CMP (Centre médico psychologique) ou/et un groupe de parole. L’expérience montre que cela ne suffit pas. 

 

 

Parcours de soin et accompagnementSoin, accompagnement et dynamisation

 

Ces personnes ont besoin de liens, de se sentir utiles et reconnues, d’avoir des activités et de continuer l’accompagnement autour du produit. Les objectifs de cet espace sont les suivants :

  • Proposer un lieu où les personnes peuvent créer des nouvelles relations sociales,
  • Offrir un lieu où l’accompagnement addictologique et psychosocial continue après le parcours de soin pour éviter la rupture dans le parcours et proposer un accompagnement dans la durée,
  • Participer à la dynamisation intérieure des usagers en leur laissant une part active dans la définition et l’organisation d’activités, sorties et séjours.

 

Les personnes accueillies peuvent alors envisager de : 

  • Reprendre des liens sociaux à l’intérieur du groupe et vers l’extérieur,
  • Augmenter les probabilités de maintien d’une abstinence, 
  • Valoriser les parcours de soin qu’ils ont engagés par un accompagnement qui perdure après le soin, permettant ainsi le maintien de la dynamique et la mise en mouvement engagée pendant le soin,
  • Offrir une alternative aux permanences d’accueil Captifs pour les personnes qui ont avancé dans leur parcours de sortie de rue et d’addiction.

 

L’ouverture de cet espace Marcel Olivier est prévue pour Janvier 2016.

 

Ce projet bénéficie du soutien financier de la Fondation Bettencourt Schueller qui souhaite ainsi contribuer à la consolidation d’un accompagnement dans la durée des personnes sans-abri alcoolodépendantes. 

 

Découvrez nos actions et pour les personnes souffrant d’addictions :