Vivre avec les personnes de la rue

Être bénévole aux Captifs, c’est vivre une rencontre avec des personnes sans abri ou prostituées. Depuis cinq ans, cette rencontre se prolonge dans un vivre ensemble au sein d’une colocation solidaire : Valgiros, Centre d’hébergement de stabilisation (CHS).

Des bénévoles choisissent, pendant un an, de vivre avec des personnes ayant connu la rue et désireuses de se reconstruire. Tout en gardant leur activité professionnelle, ils partagent le quotidien de la coloc’.

« Un lieu pour prendre le temps d’être aux autres » Henri, bénévole.

 

Coloc Solidaire des CaptifsLa vie en coloc’

Concrètement, il s’agit de vivre en petite communauté dans des appartements de 8 résidents (dont 3 bénévoles) à un étage : partage du quotidien, des repas, des courses, du ménage comme dans toute coloc’.

Les résidents se retrouvent aussi pour des temps ensemble au rez-de-chaussée (brunch, ciné club, table ouverte), dans le jardin (barbecue, potager, atelier de peinture), et en dehors de Valgiros (séjours voile, sorties pétanque…).

Une équipe de salariés accompagne l’ensemble des résidents. Elle aide ceux qui ont connu un parcours de rue dans leurs démarches sociales et soutient les bénévoles dans leurs missions. Elle anime également le vivre ensemble de la communauté Valgiros.

Valgiros dispose aussi d’un oratoire au 4ème étage pour ceux qui souhaitent prendre un temps de silence et de prière seul ou à plusieurs.

 

Vous souhaitez en savoir plus et venir rencontrer les résidents de Valgiros ? Contactez Virginie Leblond au 01 49 23 89 90.

 

 

Le projet est soutenu par la Fondation Notre Dame.

 

Pour en savoir plus sur le bénévolat dans l’association Aux captifs, la libération :