28 au 30 sept. 2018: Congrès Mission 4

COMMENT PROPOSER LA FOI DANS LA SOCIÉTÉ ACTUELLE ?

Congrès Mission 2Co-organisé par Anuncio, Aïn Karem, Alpha et la Communauté de l’Emmanuel, le Congrès Mission veut réunir le temps d’un week-end les catholiques de France pour les faire réfléchir ensemble à l’évangélisation et leur donner les moyens concrets de proposer la foi dans leurs familles, à leur travail, sur internet, dans l’espace public. 

 

Pour cette quatrième édition, le congrès se tiendra à Notre-Dame-des-Champs et au Collège Stanislas (14ème), les 28, 29 et 30 septembre 2018.  

Cette année encore, les Captifs seront présents au Congrès et participeront à l’un des ateliers du samedi après-midi, sur le thème « Les pauvres au coeur de la paroisse, acteurs de la mission ».

 

Plus d’info sur le site Internet de Congrès Mission

 

18 au 22 juillet: le Parcours Espérance

A Paray le Monial

242_Paray_2015Plusieurs personnes accueillies des Captifs sont parties pour le sanctuaire de Paray-le-Monial, mercredi 18 juillet. Ce parcours est partie intégrante d’une des sessions d’été organisées par la Communauté de l’Emmanuel. Il s’agit d’une proposition de temps spirituel pour nos amis de la rue, accompagnés par les associations ou les diocèses. L’expérience des années précédentes a montré que cette retraite est un temps réellement enrichissant et beaucoup demandent à renouveler l’expérience. 

La retraite est animée par la Communauté de l’Emmanuel.  Au programme: beaucoup d’amitié, des temps de partage, des rencontres, des spectacles, le silence intérieur, des veillées, des messes et des louanges, une journée au vert… 

 

Été 2018: les séjours de rupture

Pétanque10Pendant quelques jours à l’occasion d’un voyage, accompagnées de bénévoles et de salariés, les personnes accueillies en grande précarité et les personnes en prostitution réapprennent à vivre en société, à tenir un logement (faire la cuisine, faire son lit…), à vivre un temps de vacances et de socialisation. Les séjours de rupture sont organisés tout au long de l’année, notamment l’été où les séjours au grand air permettent aux personnes de couper avec l’univers asphalté de la capitale.

 

Les thèmes des séjours sont très variés en fonction des besoins d’accompagnement des personnes : travail sur soi par le biais de l’art-thérapie; objectif sportif (ski, parapente, randonnée), culturel (visite des châteaux de la Loire, du Mont Saint Michel), artistique ou spirituel (pèlerinage à Rome); gratuité d’un temps de vacances « comme les autres » ou insertion professionnelle, etc

Lire aussi notre page dédiée aux séjours de rupture

Cette année, nous mettons en place une campagne de communication sur Facebook, afin de récolter des dons pour ces séjours. Celle-ci sera effective dans les jours à venir.

 

« Ce temps de vacances permet à chacun de mieux discerner ses talents et ses capacités, et de pouvoir les travailler. Pendant les séjours, nous restons attentifs à ce que chacun puisse trouver sa place et surtout, nous valorisons les efforts de chacun », Susana. 

16 juin : Bakhita, l’atelier couture des Captifs fait son défilé de mode !


Après des heures à dessiner des patrons, sélectionner des tissus et coudre les pièces, la saison des défilés est prête à démarrer !

Venez découvrir ces jolies créations et partager avec nous ces moments de fraternité :

 

Le Samedi 16 juin : Carreau du Temple, 2 rue de Perrée 75003 Paris. Défilé de mode à 14h30.

Le défilé aura lieu à la Fête de la Récup

 

Nous vous attendons avec impatience !

 

Découvrez un article de la revue Limite, ici ! 

Et un article de La Vie, là !

 

Du 8 au 11 juin : Chemins de Fraternité

Du 8 au 11 juin à Lourdes, les Captifs ont participé aux Chemins de Fraternité, accompagnés par Mgr Benoist de Sinety, vicaire général, et organisés par le Vicariat pour la Solidarité du Diocèse de Paris.

Ce pèlerinage s’est adressé aux personnes victimes de solitude, de précarité ou d’exclusion, aux paroissiens souhaitant accompagner ces personnes et vivre un temps de prière, de réconciliation et de partage fraternel, ainsi qu’à tous les bénévoles désirant accompagner et aider.

Au programme de ce pèlerinage, les participants ont assisté à plusieurs temps forts tels que : la procession mariale, le Chemin de croix, la réconciliation, le partage de la parole, des temps festifs et des célébrations.

 

Découvrez un article d’Aleteia en cliquant ici !

« Ici à Lourdes, j’ai quitté la Terre pour découvrir un autre monde, celui de l’amour » Roger, lors du séjour à Lourdes en avril 2018.

 

Du 19 avril au 17 mai 2018: la Comédie des Ternes a joué pour les Captifs

La Comédie des Ternes 2018  s’est produite au profit des Captifs!

 

Pour ses 30 ans, La Comédie des Ternes vous a joué « le Dindon » de Feydeau du 19 avril au 17 mai, à l’espace Saint Pierre de Neuilly (121 avenue Achille Perreti, Neuilly sur Seine). Les représentations ont eu lieu à 20h30, sauf le dimanche 22 avril (après-midi):

  • Jeudi 19 avril
  • Vendredi 20 avril
  • Dimanche 22 avril
  • Mercredi 25 avril
  • Jeudi 26 avril
  • Vendredi 27 avril
  • Mercredi 2 mai
  • Jeudi 3 mai
  • Mardi 15 mai
  • Mercredi 16 mai
  • Jeudi 17 mai

 

La Comédie a soutenu le projet d’activités de dynamisation et de séjours d’été, pour les personnes en grande précarité accueillies dans notre antenne de Sainte Jeanne de Chantal (Paris 16ème).  

Par ici les critiques !

Retrouvez l’évènement sur facebook ici

Paris, 1896. Pontagnac, coureur invétéré de jupons, a pour habitude de suivre les femmes dans la rue… et parfois même jusque dans leur salon. Mais lorsqu’il se retrouve chez Lucienne, c’est sans savoir que celle-ci n’est autre que la femme de son ami Vatelin…
Un mari pris au piège du chantage de son ancienne maîtresse, des épouses qui jurent de rendre la pareille à leurs maris infidèles, un célibataire fou amoureux de la femme de son meilleur ami, un anglais de Marseille et son excentrique épouse, un médecin militaire à la retraite dont la femme est sourde comme un pot, une cocotte qui use de ses charmes, une soubrette qui ne se laisse pas conter fleurette, un vieux serviteur un peu trop familier… Maris, épouses, amants et maîtresses se croisent et s’affrontent dans ce joyeux vaudeville… mais qui sera le dindon de la farce ?

 

 

 

16 mai 2018: Soirée de la mission 3

Soirée de la mission - Engagement bénévoleEn partenariat avec FIDESCO, Le Rocher, Lazare, l’Association Pour l’Amitié et Apprentis d’Auteuil, les Captifs ont organisé la 3ème édition de la Soirée de la Mission  le mercredi 16 mai dernier,  11 place du Cardinal Amette – 75015 Paris. 

Cette soirée visait à donner envie aux étudiants, jeunes pro et autres personnes motivées, de s’engager au service d’autrui, simplement, ici ou ailleurs. La soirée s’est déroulée en deux parties : une table-ronde animée et des témoignages pour mieux comprendre les clés et les joies de l’engagement, puis un temps de forum et d’échanges. 

Cette année 4 intervenants ont donné leur témoignage sur le thème: « S’engager: donner ou recevoir » lors de la table ronde qui était animée par Antoine-Marie Izoard (Famille Chrétienne): Romain Allain-Dupré, Thibault de Lorgeril, Marie de Saint Chéron, ainsi que Eric Molinié (Secrétaire Général de Dalkia et Président de la Commission Ethique et déontologie du groupe EDF). 

Les différentes associations ont chacune tenu un stand lors du temps d’échanges/forum autour d’un buffet. Coopération internationale, maraudes, coloc’ solidaire, présence en cités … Il y en avait pour tous les goûts, merci à tous pour votre participation !

 

Téléchargez l’affiche de l’événement. 

 

 

 

6 avril 2018: Fête rue « Rires et chansons »

Fête-rue2Comme chaque année, l’association a organisé sa fête rue annuelle, le vendredi 6 avril à la crypte de la paroisse Notre Dame du Perpétuel Secours (Paris 11ème). Cette fête annuelle est l’occasion pour les personnes accueillies, les bénévoles et les salariés de se réunir tous ensemble pour un moment convivial et festif autour d’un repas.

Après un temps de détente autour d’un cocktail et d’animations sur le thème « Rires et chansons », un plat « jumbalaya » a été servi lors du repas et des femmes victimes de traite accompagnées par l’association ont présenté un spectacle-danse racontant leur histoire qui fut un succès ! Après le repas, l’ambiance était au rendez-vous sur la piste de dance. Le temps d’une soirée, la grande famille des Captifs était réunie pour ce rendez vous annuel unique. 

 

« C’était magique d’oublier le temps d’une soirée, les rôles que chacun joue dans sa vie, loin des trottoirs de la mendicité ou de la prostitution, on était des êtres humains qui se rencontrent pour parler, manger, danser… », Marie-Eve, bénévole

Nouvel Accueil de jour près de la gare du Nord

Dernière ligne droite pour permettre la réalisation des travaux !

 

Nous souhaitons rénover les bureaux de notre espace solidarité insertion « Chez Monsieur Vincent » servant au suivi et à l’accompagnement socioprofessionnel de meilleure qualité auprès de notre public cible, les « grands cassés ». 

C’est pourquoi, avec l’aide de la plateforme Les Petites Pierres nous faisons appel à votre générosité pour réaliser ce projet. 

Ce projet a pour but :

  • d’aménager et rénover les bureaux pour le suivi individuel, afin de préserver l’intimité des usagers « Chez Monsieur Vincent »,
  • de créer une salle de réunion pour l’accompagnement professionnel des plus démunis,
  • d’aménager l’espace domiciliation pour respecter la confidentialité des personnes accueillies. 

 

Accueil de jour pour SDF

 

15 mars 2018: Veillée de prière fraternelle

Pour la troisième année consécutive, une grande veillée de prière fraternelle pour et avec les personnes de la rue a eut lieu le jeudi 15 mars 2018 à l’Eglise Saint Leu – Saint Gilles (Paris 1er). Plus de 200 personnes ont rempli l’église pour participer à cette belle veillée animée par le groupe de prière ABBA.

Nous avons  cette année la joie d’avoir la présence amicale du Père Guy Gilbert à nos côtés. Cette année encore, pour le Carême, nous souhaitions prier ensemble pour faire communauté, en vivant un temps de miséricorde ensemble: bienfaiteurs, personnes de la rue et personnes en prostitution, bénévoles, salariés, volontaires et parisiens de tous horizons. 

 

  » Etre assez pauvre pour vivre avec les pauvres … »

Père Guy Gilbert, 15 mars 2018

Retrouvez la 1ère veillée-rue du 10 mars 2016 en image avec ce petit reportage de KTO.