Médiation sociale et témoignages

Forte de son expérience de rencontre et d’accompagnement des personnes de la rue, l’association souhaite nourrir la réflexion de la société face aux marginalités de la rue, alerter chacun sur les maux révélés par ces exclusions, et prévenir du piège de la prostitution.

 

Liens avec les pouvoirs publicsUne médiation sociale impossible sans l’aide des pouvoirs publics

Une des missions de l’association est de chercher à montrer les dysfonctionnements de la société auprès de la société elle-même mais également auprès des instances publiques. C’est une des conditions pour que des actions soient mises en place. Nous cherchons à rapprocher les « exclus » des inclus et à changer leur regard respectif. L’association met en œuvre plusieurs projets et activités tels que le centre d’hébergement Valgiros, le festival de la rue, l’espace solidarité insertion etc., pour rencontrer et établir des liens avec les Pouvoirs Publics et les associations. De façon générale, cette médiation se tisse à travers un étroit partenariat avec les acteurs institutionnels (État, Union Européenne, Région Ile-de-France, Ville de Paris…) et ecclésiaux (Paroisses, Diocèse de Paris).
Ces liens sont en fait des moyens par lesquels les Captifs peuvent exercer leur mission : la médiation sociale. Ils permettent ainsi de mener à bien de véritables actions, sur le plan légal, social…À travers cette médiation sociale, se joue aussi plus profondément la capacité de notre mouvement, d’asseoir son fonctionnement et son positionnement institutionnels dans la Cité, tout en restant dans une logique ecclésiale.

 

 

Témoignage sur les personnes de la rueChanger le regard des gens

Cette médiation sociale a aussi pour but de mieux faire connaître la réalité de l’exclusion et contribuer à changer le regard sur les personnes de la rue.

Nous souhaitons que les personnes de la rue soient vues autrement et soient entendues, nous allons donc à leur rencontre les mains nues, afin de porter leur voix. Pour cela il est nécessaire d’organiser des évènements où d’authentiques rencontres avec les différents responsables politiques, économiques, sociaux et médiatiques sont possibles et encouragées. Ces événements peuvent être de tous types : colloques, célébrations, conférences…

Ces événements et travaux de médiation sociale permettent également à l’association de rédiger des publications et des textes de positionnement relatifs à la loi.

Ce changement des regards, pour qu’il soit durable, doit être encouragé à tous les niveaux. C’est la raison pour laquelle Patrick Giros a souhaité mettre en place des « messages aux Ecoles » pour faire entendre le cri de la rue et en faire connaître les réalités.

 

Pour en savoir sur nos actions pour les personnes de la rue :